Lost in Iceland

Tips

 

 

Nous regroupons ici tous les conseils pour préparer un voyage en Islande, histoire qu’une fois sur place tous les éléments soient réunis, et le voyage soit parfait !
Tous ces conseils sont pour un roadtrip en Islande version printemps/été. L’hiver est rude et on peut considérer que l’île version hiver est un tout autre pays, surtout pour ce qui est de l’équipement et des moyens de déplacements.

 

 

∴ PARTIR EN ISLANDE : QUAND, COMMENT, POURQUOI

Il y a encore une dizaine d’années, l’Islande était une destination privilégiée, réservée aux baroudeurs au budget conséquent. Depuis l’arrivée de la compagnie Wow air les choses ont changé, et de nombreux vols à bas coûts sont proposés depuis la plupart des capitales européennes. Ce changement commence à donner au tourisme un tout nouveau rôle, dans ce pays habituellement dominé par la nature seule. Mais pas de panique on est encore seul au monde la plupart du temps sur l’île.

Une option intéressante à étudier est la possibilité qu’offre la compagnie Wow air de réaliser une escale de plusieurs jours en Islande lors de vols pour l’Amérique du Nord.

Globalement on recommande de consacrer au minimum 7 jours pour la visite de ce pays, afin de réellement s’imprégner de l’ambiance et se déconnecter du monde réel.

Enfin, on  vous conseille surtout d’y filer rapidement tant que la majeure partie du pays est encore vierge de touristes !
Pour résumer, près de la capitale Reykjavik et de l’aéroport de Keflavik plusieurs spots commencent à se développer et à accueillir quelques touristes : le Blue Lagoon déjà star mondiale d’Instagram, et le Cercle d’Or trop époustouflant pour pouvoir faire l’impasse malgré quelques touristes. Mais tout cela reste largement supportable, et pour le reste du pays le Sud-est est peu fréquenté, et l’Est et le Nord sont totalement déserts (hors saison).

 

 

∴ WOW AIR & LES BAGAGES

On consacre une rubrique car cela a été assez compliqué de s’y retrouver au début. Wow air propose 3 formats de bagages :

  • Bagage à main : en cabine, format sac à main ou sac à dos classique type Eastpak ou Herschel, normalement inclus dans le prix du billet
  • Bagage cabine : en cabine, format valise cabine ou sac à dos un peu plus grand, souvent NON INCLUS dans le prix du billet (là est la douille)
  • Bagage en soute : format backpack de voyage ou grande valise, en soute comme son nom l’indique, très souvent non inclus dans le prix du billet. Prévoir un supplément d’environ 35€ par trajet et par personne. Tarif un peu dur pour simplement pouvoir venir avec de quoi s’habiller.

Nous avons opté pour un bagage en soute chacun en supplément + le bagage à main (tout petit) qui était inclus avec nos billets.

 

 

∴ S’ÉQUIPER POUR L’ISLANDE – COLLECTION PRINTEMPS/ÉTÉ

En journée au mois de Mai les températures vont de 10 a 20 degrés, avec quasiment tous les jours des périodes de pluies et de belles éclaircies. La nuit la température chute jusqu’à 5 degrés.

  • Le duvet : pour un confort optimal on recommande un duvet 0-5 degrés, un 5-15 degrés pourra passer en été, mais au-delà cela impliquera des nuits en doudoune/polaire ce qui n’est pas idéal.
  • Les habits : on a oublié toute notion de style et opté pour le trio gagnant legging / polaire / parka. Ou doudoune peu importe, l’essentiel est d’avoir des affaires chaudes et imperméables ou du moins qui sèchent vite. Pour le legging on en avait des doublés en laine, et aussi des classiques de sport qui ont très bien été. Les garçons avaient des vêtements plus techniques de trek/randonnée, dans de bonnes matières. Entre le départ et la fin d’une randonnée les températures peuvent beaucoup varier donc l’idée est d’avoir de quoi superposer les couches dans le sac à dos.
  • Les chaussures : les chaussures de petites randonnées sont indispensables, elles permettent de marcher et grimper toute la journée en étant confortable. En complément on peut alterner avec une paire de sneakers pour les moments plus près de la civilisation. Prévoir des chaussettes chaudes.
  • Les accessoires : sont à prévoir bonnets, lunettes de soleil, petites écharpes, sacs à dos.

 

 

∴ SE DEPLACER SUR L’ÎLE

Un point logistique important, si vous prévoyez de faire le tour de l’île, il y a peu de routes, en fait une seule route principale qui fait le tour de l’île. Le tour ne s’improvise donc pas et prend un certain temps. Nous l’avons fini en 6 jours, et pas moins de 2100kms parcourus en camping-car, autant dire sportif !

L’état de la route principale (une 2 x 1 voie) est globalement très correct, la plupart du temps bien goudronnée, il suffit en fait de se reporter à la carte des routes rouges (que n’importe quel loueur de voiture/van pourra fournir).

Par contre dès que l’on sort de cette route principale, attention les surprises. La plupart des routes intérieures sont accessibles en 4x4 mais pas au camping-car donc nous n’avons pas pu tester l’état.

 

 

∴ L’ISLANDE EN CAMPING-CAR

Pour nous la solution idéale pour profiter pleinement de ce pays !
On met juste les quelques conditions, à connaître avant de se lancer dans l’aventure :

  • Accepter et même apprécier la tournure un peu roots que prendra le voyage, le confort étant vraiment minimal : quelques douches froides, couchages rudimentaires, chargement d’eau et d’électricité en station/camping un jour ou une nuit sur deux (cela peut durer juste quelques heures en se débrouillant bien)
  • Accepter de faire de la route, beaucoup de route, il est quasi indispensable d’avoir plusieurs conducteurs pour se relayer
  • Cohabiter avec un groupe plutôt chill 🙂

Quand on se retrouve perdus au bout du monde avec ses copains, son van, une guitare, quelques réserves de nourriture, et la nature pour seul décor, croyez-moi on ne regrette pas une seconde son petit confort du quotidien.

Une expérience magique à vivre.

 

 

BUDGET 

Budget de la semaine par personne (pour rappel nous sommes partis à 6) :

  • Vols Wow air = 185€
  • Bagages Wow air = 70€
  • Taxi Aéroport/Keflavik = 5€ (presque 30€ les 10 min de trajet…)
  • Camping-car location = 360€
  • Camping-car essence = 70€
  • Courses = 115€
  • Activité Baleine 🐳 = 100€ pour 3h30 de bateau dans la mer du Groenland
  • Activité Bains chauds à Myvatn = 35€ pour un accès journée illimité, on peut y aller le matin et y retourner le soir. Il y a 50% de réduction pour les étudiants.
  • Restaurant Rekjavik = 30€
  • Bar Rekjavik = 10€

TOTAL = 980€ par personne pour 6 jours en Islande en camping-car, en mode très raisonnable

∴ DU COUP, QUELQUES BONS PLANS BUDGET

En toute logique les vacances c’est le moment où on se lâche un peu, on profite et on ne regarde pas trop les dépenses. On fait rapidement le constat que ce qui est valable pour un trip en Asie ne l’est pas pour un voyage en Islande 🙂
On résume donc les astuces que l’on a trouvé au fil de la semaine pour faire de petites économies :

  • Préférer les piques-niques en pleine nature que les dèjs/dîners au restaurant. Un aspect pratique du camping-car c’est qu’il permet de se préparer des petits repas et de manger à table au chaud. Les tarifs des restaurants en Islande sont au-dessus des prix parisiens, on a vu des pizzas à 20€ et des menu du jour à 30€.
  • Faire les courses au Bonus : la base. Ce petit cochon tirelire logo de l’enseigne deviendra très vite votre principal allié sur l’île, il pourra même vous arriver de crier de joie quand vous en apercevrez un sur la route ! Tarifs économiques et produits satisfaisants.
  • Retirer dans les ATM hors de l’aéroport : un classique qui prend encore plus d’importance en Islande. Les frais bancaires sont réduits dès lors que l’on s’éloigne de l’aéroport, même juste dans la ville de Keflavik à côté. En Islande le taux de change est de x12 environ entre l’Euro et la Couronne Islandaise.
  • Privilégier le camping sauvage : il est possible de se réapprovisionner en eau dans quasiment toutes les stations-service que l’on a trouvé sur la route. Gratuit et efficace. Pour ce qui est de l’électricité, on a eu quelques soucis car on ne savait pas trop se servir d’un camping-car.. Bref on a compris en gros qu’il fallait brancher le van régulièrement, donc sans passer la nuit dans des campings on a fait quelques stops recharge dès qu’on pouvait.
  • Prendre l’assurance full : surtout pour la partie gravas, ne comptez pas passer entre les gouttes, l’état de certaines routes étant moyen, il vaut mieux prendre ses précautions au départ avec le loueur pour éviter de mauvaises surprises.

 

 

 PHOTOGRAPHIER L’ISLANDE

Quelques conseils pour se régaler en photographiant l’Islande :

  • Se mettre en mode Priorité Ouverture pour valoriser les paysages (ou Mode Scènes Paysage) : l’Islande vous offrira des décors grandioses mais souvent figés. Donc par défaut il est plus intéressant de privilégier l’ouverture
  • Passer en mode Priorité Vitesse pour photographier les animaux : rennes, phoques, oiseaux, baleine la faune est riche en Islande, alors pour immortaliser toutes ces rencontres, bien prendre la précaution de passer en priorité vitesse avec une vitesse au-dessus du 1/100ème de seconde (donc environ 1/500 ou 1/1000, ou bien directement passer en mode automatique Sport ou Animaux)
  • Rester fidèle aux couleurs du ciel même par mauvais temps : tout le monde rêve de beaux ciels bleus, mais on vous assure que les nuages ou les ciels plus contrastés peuvent offrir des photos remarquables. Et rien de pire que de rentrer et de découvrir des ciels cramés (saturés de blancs). Il vaut toujours mieux sous-exposer ses photos plutôt que de les saturer (en post-traitement même avec Lightroom il est très compliqué de rattraper un ciel cramé). Donc surveiller l’histogramme.
  • Reculer : au quotidien, on est plutôt habitués a photographier des sujets définis, dans la rue, proches. En Islande les paysages sont si étendus que prendre du recul ne fera qu’ajouter de l’intensité au décor. Bien sur l’idéal est de partir avec un objectif grand angle, mais si vous n’en avez pas les prises en mode Panorama pourront faire honneur a la beauté des paysages.
  • Faire confiance à son appareil : les photos visionnées sur l’écran LCD de son appareil ne font pas honneur aux paysages d’Islande, c’est normal. Mais hors de question pour autant de changer un réglage qui sur le papier semble être le bon, ou pire se décourager. Il faut garder confiance, éventuellement transférer quelques unes des photos sur le smartphone pour se rassurer, mais toujours croire en son appareil photo ! En persévérant dans un tel décor le résultat sera forcément au rendez-vous.
  • Pour les photographes un peu plus confirmés, c’est le moment de s’équiper : trépied pour figer les cascades et photographier les courtes nuits, filtres ND gradué pour atténuer la luminosité en longue exposition, batterie de secours, carte mémoire supplémentaire pour se permettre d’enregistrer en RAW + Jpeg.

Nos photos ont été prises avec un Fujifilm X100T avec un objectif 35mm (équivalent Full frame).

 

 

∴ S’IMPRÉGNER DE LA CULTURE ISLANDAISE AVANT LE DÉPART

Musiques : Sigur ros, Bjork, Jon Jonsson, Of Monsters & Men
On partage notre playlist Spotify à écouter sur la route 🚌🎶  : “Ice sound”
Et sinon il y a le clip de Justin Bieber “I’ll show you” tourné en Islande, qui nous montre à quel point JB est un voyageur désastreux #neteroulepasdanslamousse #illshowyouriendutout
https://guidetoiceland.is/fr/histoire-et-culture/5-raisons-de-ne-pas-faire-comme-justin-bieber-en-islande

Livres :
Des polars islandais “Dans l’ombre”, ou “Lagon noir”, les auteurs de l’île sont les maîtres du roman noir
“Voyage au centre de la Terre” de Jules Verne, en effet son voyage débute dans le cratère de Snaefellsjökull
“Sagas islandaises” de Régis Boyer
“Pêcheurs d’Islande” de Pierre Loti

Films : de nombreuses productions ont été tournées en Islande : “La vie rêvée de Walter Mitty”, “James Bond : demain ne meurt jamais”, “Batman Begins”, “Interstellar”, “Game of thrones”, etc.

Articles : pour se renseigner sur les problématiques de l’Islande
Sur les changements climatiques  http://edition.cnn.com/2017/03/24/vr/iceland-glaciers-climate-change-vr/index.html
Sur le développement du tourisme http://www.monde-diplomatique.fr/2016/10/DESCAMPS/56431
Sur les baleines http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/25/les-pays-chasseurs-de-baleines-refusent-un-sanctuaire-dans-latlantique_a_21591342/

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

 

 

PLUS DE VOYAGES ?

 

Cabo Verde Tudo bem

  L'envie d'un voyage au Cap Vert nous est venue d'une amie Cap Verdienne qui nous raconte souvent les histoires de son pays et nous montre des images de ses belles îles. Comme le présente les Neg'marrons archipel magnifique située au large de l'Afrique, le Cap...

Islande – Itinéraire

  NOTRE TOUR DE L'ISLANDE   A bord de notre van nous avons fait le tour de l'île en suivant l'unique route principale d'Islande : une 2 x 1 voie, en jaune sur la carte ci-dessous. Nous avons démarré par le Sud, puis sommes remontés par l'Est, pour rejoindre...

Islande – Coups de coeur

Le meilleur de nos aventures en Islande, à travers le récit de nos coups de coeur.     ❤️ 1 DÉCOUVRIR LA LAGUNE GLACIAIRE DE JÖKULSARLON Jour 2, nous nous enfonçons un peu plus dans le Sud de l'île pour aller à Jökulsárlón, voir la plus grande lagune...