København Road

A la découverte du Seeland

COPENHAGUE

 

 

Après plusieurs expéditions dans le Sud de l’Europe, on décide cette fois de s’aventurer dans le Nord. Fin octobre, nous voilà parties pour un long week-end de 4 jours au Danemark, à la base pour visiter la ville de Copenhague.
On découvre un pays élégant, inspirant et respirant la sérénité.

 

 

NOTRE ITINERAIRE

 

Ce qui devait être un week-end à visiter Copenhague s’est rapidement transformé pour notre plus grand bonheur en mini roadtrip à la découverte du Seeland, l’île principale du Danemark !

 

» COPENHAGUE – 2 jours

Copenhague fait partie de ces villes du Nord de l’Europe où l’on se sent bien. Un peu à l’image d’Amsterdam, l’eau est très présente dans la ville et les routes sont accompagnées de longues pistes cyclables pour accueillir les nombreux vélos. Beaucoup de parcs et d’espaces verts, qui donnent une sensation de proximité avec la nature, même en pleine capitale.
La ville n’est pas très grande, tout peut se faire à pied ou en louant des vélos. On peut démarrer par le Nationalmuseet (Musée National) pour découvrir l’Histoire du Danemark, puis monter la Rundetårn (Tour Ronde) pour avoir une vue de Copenhague à 360°. L’allée du port de Nyhavn en plein centre avec ses fameuses maisons colorées et ses nombreux bateaux vaut également le détour, de préférence tôt le matin quand elle est encore déserte.
On est obligées de parler de la statue de la Petite Sirène d’Andersen, même si on l’évoque avec une pointe de déception : la statue dans l’eau est jolie, mais ce repère à touristes mérite-t-il tant d’éloges dans les guides touristiques ? On vous laisse juge 🙂
En revanche, pour nous Copenhague compte trois incontournables : ♥Papirøen le Street-Food Market, le quartier de ♥Christiania, et le ♥Marché de Torvenhallen. Tous ces coups de coeur sont à retrouver plus bas dans l’article.
Pour ceux qui ont plus de deux jours sur place, on conseille vivement d’opter pour une expédition dans le Nord ou le Sud, il y a de supers coins à 1h30 de route de Copenhague à découvrir sur une journée (surveiller la météo, les paysages sont plus sympas sous le soleil).

 

» ÎLE DE MØN (Sud du Seeland) – 1 jour

A 130 kilomètres au Sud de Copenhague, l’île de Møn fait face à la mer Baltique, et abrite avec les immenses ♥falaises de Møns Klift, le seul point de relief de cette partie du pays. On a adoré cette virée dans le Sud du Seeland, cf. description dans la partie Coup de coeur.

L’endroit est aussi un bon spot pour admirer le coucher de soleil (qui en hiver est à 16h30 au Danemark). Nous avons admiré un superbe sunset sur la mer dans un petit port perdu sur l’île de Bøgø by (île voisine), où nous étions absolument seules au monde.

 


» NORD DU SEELAND
 – 1 jour

Le Nord du Seeland apparaît comme une terre sauvage, encore peu apprivoisée. De nombreux lacs, des forêts, des plages, dont parlent peu les guides touristiques, et tant mieux ! Sur une journée (levées aux aurores il faut le dire), on s’est baladées autour du château d’Helsingor (château qui a inspiré Shakespeare dans Hamlet), on s’est promenées sur la plage de Tisvildeleje pour y découvrir ses maisonnettes colorées, puis on est redescendues par le Fjord de Rocksilde et son port Vikings avant de reprendre la route pour Copenhague. Sur la route on s’est aussi aventurées dans une forêt, on a croisé un peu par hasard un lac oublié et on a surtout été époustouflées par la découverte d’une ♥plage à la lisière du bois et de ses dunes de sable (cf. Coups de coeur).
Pour faire le tour du Nord du Seeland, comptez 150 kms, le mieux étant de prendre la route qui longe la côte (plutôt que la voie rapide), afin de traverser tous les charmants villages côtiers du Danemark. Les propriétés sont magnifiques souvent construites à base de bois et de verre, avec un accès direct à la plage, mais semblent pour beaucoup inhabitées (peut-être des maisons secondaires).
Le Nord est idéal pour toutes les envies de nature, de balades et d’évasion.

 

 

COUPS DE COEUR

 

 

❤️ 1 MANGER A PAPIROEN, TEMPLE DE LA STREET-FOOD DE COPENHAGUE

Papirøen est un immense dock au bord de l’eau, superbement décoré, et rempli de food-trucks transformés en petite cahutes, qui proposent toutes les cuisines du monde, du danois au coréen, en passant par de l’italien, du japonais ou de l’indien. Une énorme découverte pour notre deuxième jour à Copenhague ! Le samedi soir l’ambiance était parfaite : à l’intérieur un DJ set devant les nombreuses tables en bois grouillantes de gens bien nourris, dehors quelques courageux dévorant leurs burgers autour d’un feu de bois. Après le repas, plusieurs stands bars proposent de quoi boire un verre, avec une grande variété de bières et de cocktails en tout genre.
Le Street-food Market de Copenhague pose les bases d’entrée de jeu sur la coolerie de la ville, un incontournable.

Tips : Sur les conseils de danois on a testé les Strawberry Mojitos du bar “Cocktails & Drinks” à l’entrée à droite : ils sont approuvés !

dsc01021

dsc01017

 

 

 

❤️ 2 ADMIRER LES FALAISES DE L’ÎLE DE MØN

Après une journée à Copenhague, direction le Sud du Danemark à la découverte de la route des falaises sur l’île de Møn. Arrivées sur l’île à bord de notre Renault Captur louée via Thrifty (cf. détails dans la partie Tips Danemark), on traverse une forêt dense aux couleurs d’automne pour arriver jusqu’au geocenter de Møns Klint.
On démarre par la montée dans les bois, et après quelques marches nous voilà tout en haut des falaises. On découvre ces murs de 128 mètres tombant dans la mer Baltique, le spectacle est impressionnant. D’en haut, même si des barrières en bois sécurisent le lieu sans le dénaturer, on se sent toutes petites face à cette immense nature. Nous décidons ensuite de descendre les 500 marches traversant la forêt pour admirer la vue depuis la plage en bas, et de terminer avec une balade dans le sable le long des falaises sous un magnifique ciel bleu.

Tips : pour profiter pleinement de la beauté du paysage et pour revenir avec les plus beaux clichés, le lieu est à privilégier les jours de beaux temps, et tôt le matin quand le versant Est est encore au soleil (pas comme nous)

Tips 2 : pas besoin d’arriver jusqu’au parking payant du geocenter pour se garer, une petite place dans la forêt fera très bien l’affaire et vous permettra de marcher un peu dans les bois !

dsc01062

dsc01066NB @parents : photo prise de derrière la barrière en bois #safetyfirst

 

 

❤️ 3 EXPLORER LES TERRES PERDUES DU NORD DU SEELAND

Cette fois direction le Nord, sans itinéraire précis en tête, juste en suivant la route le long de la côte, à la recherche de paysages authentiques. C’est avec un peu de chance que l’on est tombées sur cet endroit qui nous a offert tout ce que l’on recherchait, une route discrète dans les bois qui nous a mené jusqu’à la mer. Sur notre chemin, plusieurs lames de végétation se succèdent : au départ des arbres aux feuilles rouges d’automne longent le chemin de la forêt, on se gare à la lisière du bois pour avancer à pied, dans des feuillages devenus bien plus verts et un splendide champs de sapins. Derrière les conifères, de larges dunes de sables qui protègent cette flore du vent, et dévoilent enfin la mer. Sur les dunes des barques échouées dans le sable, des crabes secs soufflés par le vent, et une immense sensation de liberté.
On ne saurait décrire plus précisément la petite route que l’on a prise et qui nous a offert ce spectacle, mais normalement en allant entre Gilleje et Tisvildeleje, vous avez de grandes chances de retrouver ce merveilleux tableau !

 

 

❤️ 4 DEGUSTER DE DELICIEUX SMØRREBRØD AU MARCHÉ

Depuis le début du voyage, impossible de croiser un supermarché à Copenhague, à tel point que l’on se demande vraiment où les danois peuvent bien faire leurs courses. Avec la découverte de Torvehallerne, nous avons une première piste de réponse. Rien à voir avec un supermarché, mais ces immenses bâtiments en verre comparables à des serres en plein centre de la ville abritent tout ce qu’il faut pour pouvoir bien se nourrir : une partie peu intéressante avec des cafés et des restaurants (à vrai dire quand on est tombées nez à nez avec La Brioche Dorée on s’est demandées où on était), mais surtout une partie “marché” qui là vaut vraiment le détour. Tous les produits semblent meilleurs les uns que les autres, des produits bruts des poissonniers, bouchers, fromagers, primeurs, aux préparations locales proposées par de nombreux marchands. La qualité semble au rendez-vous mais on ne va pas se mentir, à Copenhague plus que n’importe où ailleurs cette qualité a un prix, l’endroit est à privilégier pour un jour où l’on veut se faire plaisir sans aller se traîner dans un restaurant. En tout cas nous on s’est fait plaisir et on n’a clairement pas regretté !
Notre sélection du jour : de typiques Smørrebrød aux poissons de chez Hallernes Smørrebrød, aux crevettes, fishcake et pomme de terre, ainsi qu’une marinade de saumon aux raisins et aux graines de courges du rayon traiteur de chez Hav. Un délice absolu !

Tips : Pour info, le Smorrebrod est un plat typiquement danois. Il s’agit de petites tartines généralement de pains de seigle avec une fine couche de beurre, sur lesquelles sont disposées toutes sortes de garnitures : crevettes, mayonnaise, harengs, oeufs, pommes de terre, oignons, crème, boeuf, etc. Le rendu est souvent très esthétique et surtout plein de saveurs !

dsc01254 dsc01257

 

 

❤️ 5 SE PERDRE DANS LE QUARTIER PSYCHEDELIQUE DE CHRISTIANIA

Le quartier de Christiana en plein centre de Copenhague était à l’origine une base militaire, abandonnée en 1971 puis occupée par des squatteurs pour devenir une sorte de ville libre à l’intérieur de la ville, qui applique ses propres lois.

Aujourd’hui Christiania et son immense lac offrent une superbe zone verte au coeur de la capitale, que l’on pourrait considérer comme le poumon de la ville si les fumeurs de weed ne s’y trouvaient pas si nombreux.
On entre par une arche qui délimite le début de la zone, puis on avance aux côtés des curieux venus découvrir l’endroit. Passés les premiers mètres on tombe rapidement sur un bâtiment aux airs de squat nommé “Wonderland”, qui n’est autre qu’un skatepark construit tout en bois.
En montant une petite colline on découvre des escaliers qui mènent jusqu’au bord du lac, et on décide de descendre se promener autour de celui-ci. On découvre des maisons tout en bois aux fenêtres poussièreuses, semblant avoir été abandonnées par leurs propriétaires, des vélos sans attaches égarés sur le chemin, des balançoires, des terrains de jeux, et même un homme sur une minuscule barque ramant sur le lac comme s’il rentrait du travail jusque chez lui.
En sortant de Christiania, on ne sait pas bien dire si l’on vient de traverser un authentique quartier habité, ou si l’on était dans un décor de film (de Tim Burton).

dsc00941

dsc00948

dsc00962

dsc00982

 

TIPS

 

Maintenant voici nos petites astuces pour rendre votre voyage au Danemark inoubliable.

 

∴ S’EQUIPER POUR LE (PETIT) FROID DANOIS

Quand on part dans un pays froid il est déterminant de bien observer la saison, et d’être équipé en conséquence pour profiter au maximum de son voyage ! Trois règles à respecter pour l’équipement : ni trop chaud, ni trop froid, ni trop encombrant.
Le Danemark bénéficie d’un climat tempéré, avec des moyennes autour de 20°C en été, et de 5°C en hiver. Fin octobre nous avons eu une température moyenne de 10°C à Copenhague avec un super soleil pendant 2 jours et autour de 5°C + ciel gris dans les zones plus reculées du Nord du Danemark, ce qui est largement supportable avec un brin d’équipement.

Nous sommes parties fin octobre avec l’équipement suivant :

  • Boots fourées (type UGG) : boots en peau de mouton, très pratiques pour les escapades en forêt ou dans les zones froides ou humides, pour avoir les pieds secs et au chaud toute la journée ! Ok ce n’est plus la mode depuis 8 ans dans les rues de NYC mais ça reste compliqué de faire plus confortables.
  • Manteau imperméable : en hiver, indispensable d’avoir un manteau chaud avec une capuche type parka, pour être armé en cas de froid ou de pluie inopinée
  • Doudoune fine (type Uniqlo) : très pratique à glisser sous le manteau pour les jours où il fait plus froid, prend très peu de place dans le sac quand on n’en a pas besoin #efficace
  • Écharpe chaude : par endroit la température est clémente mais un petit vent apparaît. A ce moment là on est toujours content d’avoir une écharpe en laine ou en cachemire dans son sac !
  • Sac à dos : quasi indispensable en voyage, pour justement ranger sa doudoune fine dès que le soleil apparaît, dégainer son écharpe au premier coup de vent, ou encore planquer un petit sandwich jambon/pesto. Notre sac était de 20 litres et cela convient très bien pour des expéditions d’une journée.

Rien d’extraordinaire en soi, juste un peu d’organisation pour regrouper tout ça dans la valise avant le départ, mais une fois sur place, en tant que frileuses avérées, on était ravies de pouvoir passer toute la journée à vadrouiller sans souci en ville, en forêt, ou sur la plage !

dsc01073

 

 

∴ SE LOGER A COPENHAGUE

Malheureusement on va passer rapidement sur ce point car (pour une fois) pas vraiment de plan miracle à vous proposer. La seule chose que l’on ait à dire c’est que, si d’aventure un de vos amis part effectuer un quelconque Erasmus/VIE/job à Copenhague, réservez dès à présent ce Airbnb gracieux pour un week-end ! Sinon vous pouvez jouer au loto. Et en dernier recours, opter comme nous pour le côté certes trivial mais toujours convivial d’une bonne auberge de jeunesse.
Nous avions choisi “Bedwood Hostel” idéalement située sur l’allée de Nyhavn et nous avons été très contentes de ce choix ! 30€/nuit par personne (dorm room) – pensez à réserver plus d’un mois à l’avance, l’auberge est bien placée et a de bons avis donc elle est prise d’assaut.

Pour les weekend à Copenhague en amoureux, c’est plus sur Airbnb minimum deux mois avant le voyage que tout va se jouer. Concernant les quartiers à privilégier, on recommande de choisir autour de Nyhavn (l’allée imprononçable avec les maisons colorées) et près de la place Kongens Nytorv très centrale, qui est aussi un arrêt sur la ligne de métro de l’aéroport. Pour rappel le centre de Copenhague est assez petit.

 

 

∴ SE DEPLACER SUR L’ÎLE DE SEELAND

Si vous avez plus de 2 jours, on recommande vivement de louer une voiture, même sur une seule ou deux journées, pour partir à la découverte des coins plus reculés du Danemark. L’île de Møn tout au Sud est à 1h20 de Copenhague, et le tour du Nord de Seeland d’Helsingor jusqu’au Fjørd et rocksilde se fait en 3h de route.

  • Location de voiture
    Pour la location, aucun doute il faut choisir Thrifty ! On a réservé à l’avance sur internet pour 2 jours de location, et en payant directement en ligne cela nous a coûté 40€ pour un petit modèle. Thrifty est une compagnie de location qui fonctionne surtout sur internet, à Copenhague leurs bureaux sont directement chez ceux du loueur Hertz à l’aéroport. On a réglé toutes les formalités d’entrée et de sortie avec les hôtesses Hertz, et on soupçonne même notre voiture d’être une des leurs – une Renault Captur presque neuve, payée deux fois moins chère que les tarifs Hertz.
  • Parking à Copenhague
    Seul hic sur la location de voiture, bien penser à regarder les possibilités en terme de parking, par exemple si l’hébergement propose une place de parking. Le stationnement est gratuit le dimanche mais n’est autorisé que dans certaines zones de Copenhague. Sinon il y a des parkings à moindre coût le long du métro qui mène à l’aéroport. Une autre alternative est de louer la voiture à la journée, l’aéroport n’étant pas loin du tout du centre-ville (25 minutes de métro direct).
  • Essence
    Pour ce qui est de l’essence au Danemark, on s’est rendues compte que les prix fluctuaient non seulement d’une pompe à l’autre, mais également sur une même station d’une heure à l’autre comme pourrait le faire la Bourse ! Du coup il faut penser à jeter un œil aux tarifs quand on passe devant.
  • Péages
    Plutôt une bonne nouvelle : pas de péage au Danemark !
  • S’orienter sans réseau
    Quelques astuces pour se déplacer lorsque l’on a ni Wifi ni 3G/4G. La première astuce consiste à installer l’appli Mapsme tant que l’on a encore internet, puis à télécharger les cartes dont on aura besoin. Ainsi une fois hors connexion, les cartes seront disponibles, et le point bleu de géolocalisation apparaîtra toujours. L’autre option est de suivre le point sur la map de l’appli Plans de l’iphone, et de se diriger vers les forêts ou les lacs qui apparaissent à l’écran en suivant les routes – cela paraît bancale mais cela nous a réservé de bonnes surprises. Globalement les grandes villes sont assez bien indiquées sur les routes danoises, en revanche très peu de mises en avant touristiques dans le Sud comme dans le Nord. Du coup, on peut tomber sur des endroits hors normes complètement par hasard.

unadjustednonraw_thumb_e508

 

 

∴ CÔTÉ BUDGET

Le coût de la vie, on est bien obligées d’en parler à un moment. Le Danemark nous a réservé beaucoup de surprises, y compris sur ce plan là. Avant de partir, on savait que les danois avaient choisi de garder leur Couronne comme monnaie, on ne savait pas encore qu’ils vendaient une bouteille d’eau 50cl 25 DKK soit l’équivalent de 4€ et un plat de pâtes 130 DKK soit quasi 20€.

Budget de notre week-end

  • Vols = 130€ AR par personne, avec la compagnie SAS Scandinavian Airlines System (escale à Oslo au retour)
  • Hébergement = 120€ par personne pour 4 nuits en Auberge – conditions de backpackeuses, mais on est plutôt adaptables, on sait passer du palace à l’auberge de jeunesse 🙂
  • Voiture = 70€ à deux (40€ loc. Thrifty 2 jours + 30€ essence, pas de péage, pas de parking car dimanche)
  • Dépenses sur place = 150€ par personne

A noter que, étant parties avec l’envie de découvrir les paysages du Danemark, une fois la voiture louée, nos activités ne nous ont pas coûté cher.. Si vous souhaitez passer un week-end dans Copenhague à visiter les musées ou à traîner dans les nombreux cafés/restaurants, c’est une très bonne idée aussi, mais plutôt prévoir un budget de 75€ par jour par personne.

Total = 435€ par personne pour 4 jours (c’est un grand minimum, plutôt prévoir 500/600€ par personne pour être tranquille).

unadjustednonraw_thumb_e502

 

 

 

Un long week-end exceptionnel perdues au fin fond du Danemark, très peu de touristes croisés (carrément aucun être vivant rencontré dans le Nord), 500 kilomètres parcourus en voiture à la découverte du pays, 60 kilomètres de marche dans les rues de Copenhague, dans les bois, ou sur les plages du Nord de Seeland. On recommande ce voyage à tous ceux à la recherche d’authenticité, de vie saine et de paysages magnifiques !

PLUS DE VOYAGES ?

 

Ibiza Mood

IBIZA   Cette année on se laisse porter jusqu’à Ibiza, avec en tête une semaine calme & farniente à la découverte des nombreuses calas du Nord de l’île. On découvre de magnifiques paysages entre terre et mer, avec une végétation verdoyante et de magnifiques...

Thailand Express

  THAÏLANDE   Pour notre second grand voyage nous voulions nous tourner vers l’Asie. Avec peu de congés et un petit budget en poche, le défi était simple : nous avions 12 jours pour découvrir la Thaïlande. Il a donc fallu faire des choix et c’est...